Le transport du corps du défunt dépend de la volonté des familles et des circonstances du décès. Il peut être organisé avant ou après la mise en bière.

En fonction des situations, des volontés du défunt ou du souhait des proches, le corps du défunt peut être transporté du lieu de décès au lieu de recueillement, puis du lieu de recueillement au lieu d’inhumation ou de crémation. Le transport peut également avoir lieu entre le lieu de décès et le cimetière ou le crématorium. Dans tous les cas il peut y avoir une étape, un passage par un lieu de culte.

Enfin si le décès est survenu à l’étranger ou dans un endroit très éloigné du lieu de déroulement de la cérémonie, il est indispensable d’organiser le transport du corps de la personne décédée sur une longue distance, on parle alors de rapatriement.

Le transport du corps d’une personne décédée est réglementé, que ce soit avant ou après la mise en bière. Il y a obligation de déclaration préalable et le type de véhicule autorisé est fixé par la loi selon les circonstances.

Votre entreprise de pompes funèbres FUNERIS se charge d’effectuer toutes les démarches administratives et d’organiser tous les types de transport conformément à la réglementation en vigueur.

Le transport du défunt avant la mise en bière

Les conditions

Pour toute opération de transport sans cercueil, le délai maximal est de 48 heures après le décès. Votre agence FUNERIS établit une déclaration à la mairie du lieu du décès et à la mairie de destination du corps du défunt.
La destination peut être le domicile du défunt, le domicile d’un membre de sa famille ou encore une chambre funéraire. Les salons funéraires permettent aux familles et aux proches de se recueillir en privé et en toute intimité

Dans le cas d’un décès survenu à l’hôpital ou dans un établissement de santé, le transport est conditionné par l’accord du responsable de l’établissement de soins, et à l’absence de maladie infectieuse transmissible prévue par la loi. Il existe également une restriction dans les cas spécifiques d’enquête de police ou de gendarmerie.

Enfin le véhicule est spécialement aménagé pour le transport mortuaire, il doit être réfrigéré, le corps repose sur une civière dans une housse sanitaire.

Le transport du défunt après la mise en bière

Le service de transport

Généralement le transport du défunt après la mise en bière s’effectue en convoi funéraire entre le lieu de recueillement, le lieu de la cérémonie et le cimetière ou le crématorium.

Une déclaration doit être établie auprès du maire de la commune dans laquelle a eu lieu la fermeture du cercueil. Cette déclaration stipule les dates et heures du transport du défunt, le lieu de départ et d’arrivée du convoi funéraire, ainsi que l’agence de pompes funèbres chargée de l’opération.

Le corbillard est le véhicule utilisé pour transporter le défunt le jour de ses obsèques. Le nom corbillard provient de « corbeillard ». Au Moyen Age, les « corbeillards » étaient les bateaux de marchandises qui descendaient la Seine et qui furent massivement employés pour évacuer les morts causés par la peste.

Le service de transport peut également comporter les porteurs, le maître de cérémonie, un autre véhicule pour transporter les fleurs dans le cas d’obsèques avec un grand nombre de participants.

Le rapatriement du corps du défunt

En cas de décès à l’étranger, il est nécessaire de procéder au rapatriement. Les représentants du Gouvernement Français hors de nos frontières sont seuls habilités à autoriser le rapatriement d’un corps. Votre agence de pompes funèbres FUNERIS effectue toutes les démarches auprès des autorités françaises et vous informe des délais de rapatriement. Le corps est déposé dans un cercueil, scellé et hermétiquement fermé.

Demandez conseils à votre conseiller FUNERIS

L’agence FUNERIS la plus proche de chez vous

Lire aussi

La crémation

La crémation est un procédé qui consiste à brûler la…

Lire la suite

Les rites funéraires

Chaque religion possède ses rites funéraires symbolisant le passage de…

Lire la suite

L’inhumation

Le défunt peut être inhumé dans le cimetière de son…

Lire la suite